C'est en 1943 que j'ai vu Mirmande pour la première fois, j'avais à l'époque 12 ans.
Mes parents habitaient Saint Etienne, arrivée dans le village ce fut un grand choc,
je ne connaissais que la ville avec ses quartiers des mines, les corons.
Nous étions privés de tout pendant la guerre et comme ma tante elle s'appelait COURAGE,
elle habitait Mirmande, j'y suis restée un an.
Attirée par les arts et les artistes j'ai connu rapidement un peintre qui s'appelait je crois GARBELL,
je ne me souviens plus très bien, il était très connu.
Il y avait aussi quatre familles Juives réfugiées et parmi eux il y avait le fameux LEVI
celui qui a fait des scénarios pour les films de Brigitte BARDOT.



J'ai rencontré Marcelle RIVIER (Voir galerie Sapet) aussi, j'étais toujours "fourrée" chez elle,
je la regardais peindre, j'étais comme chez moi chez elle.
Elle avait une amie qui s'appelait Blanche FOURNIER elle habitait aux Tourettes,
c'était sa véritable amie. Un jour HEMINGWAY est venu la voir, et aussi le directeur de l'Opéra de Paris
mais je ne sais plus le nom, ainsi que Serge GAINSBOURG venu incognito. Il y avait une oubliette dans la maison de Marcelle RIVIER



Il y avait à l'école l'instituteur Mr BLANC
Tous les matins il nous faisait chanter la Marseillaise en hissant le drapeau.
Dans la classe il y avait aussi Mr TRACOL qui était Maire de Mirmande il y a quelques années

Il y avait aussi une cachette du célèbre MANDRIN une sorte de tunnel en haut du village vers l'église
et qui rejoignait la Teyssone, on cherchait à y rentrer mais c'était bien éboulé.
Il y avait la boulangerie, la même que maintenant
il y avait aussi un petit magasin qui faisait épicerie, bistrot, restaurant,
la grand-mère s'appelait "FIFINE" c'était la championne des grives sur canapé, tous les dimanches les gens étaient là bas.